»Célébrons les fluides féminins avant qu’ils ne soient (presque) définitivement taris.«

Ce qui fascine dans l’histoire de l’éjaculation féminine, explique Stephanie Haerdle, c’est d’y découvrir que dans plusieurs cultures, et à plusieurs époques, elle était non seulement une expression parfaitement évidente de la sexualité, mais était révérée. Ce qui soulève une question tout aussi passionnante: pourquoi, à partir du XIXe siècle, l’éjaculation féminine a-t-elle été sans cesse ignorée, honnie ou reléguée au domaine du »fantasme sexuel masculin«?

De l’ère préchrétienne à aujourd’hui, des traités érotiques de la Chine ancienne aux mouvements féministes de la troisième vague, en passant par l’Inde de Vātsyāyana et la Vienne de Freud, l’histoire culturelle et politique de Fontaines. Histoire de l’éjaculation féminine de la Chine ancienne à nos jours l’éjaculation féminine compose un portrait étonnant et remarquable de la sexualité. Fruit d’une vingtaine d’années de recherche, ce minutieux travail interroge la nature politique de la biologie humaine, offre des perspectives critiques originales sur la médecine occidentale, dominée par les hommes, et rappelle en quoi le sexe de la femme est un champ de bataille.

Pressestimmen:

»Bien connue de nos ancêtres, l’éjaculation vulvaire est remontée à la surface au XXe siècle. Dans ›Fontaines‹ (…) Stephanie Haerdle nous rappelle le temps où le squirting était un art de vivre.« Alizée Vincent, Causette


»Une étude passionnante et inédite, brillamment menée par Stéphanie Haerdle qui donne à lire une véritable histoire culturelle de la sexualité, du corps de la femme et de sa place dans la société.« Librairie de Paris


»Cette chercheuse en études de genre à l’Université de Berlin vient de publier Fontaines, un ouvrage présenté comme le plus complet à ce jour sur l’histoire de l’éjaculation féminine, et surtout… un pavé dans la cyprine.« Agnès Giard, Libération


»Une histoire digne d’un thriller historique« Soisic Belin, ELLE


»Nul doute que la lecture de cet ouvrage contribuera à ouvrir l’esprit de plusieurs lectrices, mais également de nombreux lecteurs.« Benoit Migneault, Fugues


»Dans son nécessaire Fontaines. Histoire de l’éjaculation féminine de la Chine ancienne à nos jours, l’Allemande Stephanie Haerdle remonte les eaux de la paradoxale histoire culturelle de l’éjaculation féminine. Une éjaculation régulièrement chantée, occultée, oubliée et redécouverte. Une histoire d’enterrement et de rejaillissement des sources.« Catherine Lalonde, Le Devoir


»Sujet tabou ou obscène, l’éjaculation féminine? Levez la main, ceux qui le pensent. Ce livre n’est pas pour vous alors. Par contre, il intéressera tous ceux, les hommes surtout, qui sont curieux d’en savoir un peu plus sur le sujet que les ragots de fond de taverne (ou de bar miteux).« Jacques Lanctôt, Le Journal de Montréal